Rencontre avec… Joel Culpepper – Festival Chorus

mai 2018 |

Amateurs de et de R&B, voici un nom à retenir absolument si ce n’était pas déjà fait ! Joel Culpepper, chanteur londonien à la voix exceptionnelle, en a émerveillé plus d’un lors de son passage aux Chorus. C’est un véritable show-man qui s’est présenté devant le public de l’Auditorium et s’il s’agissait du premier concert de l’artiste à Paris, il est clair que ce ne sera certainement pas le dernier ! J’ai eu l’occasion de le rencontrer quelques instants avant que la magie opère et il est assez impressionnant de voir la différence entre l’homme serein qui a répondu à mes questions et l’artiste au charisme fou que j’ai vu sur scène moins d’une heure après. Retour sur un entretien avec un artiste d’exception.

Tu te prépares à jouer dans peu de temps. Dans quel état d’esprit es-tu avant de monter sur scène ?

Je suis très concentré, j’essaye de ne pas trop me dépenser et de rester calme car je sais qu’au moment même où le concert va commencer je vais me transformer en boule d’énergie. Je suis tellement à fond dans mes pensées que j’ai l’impression que tout s’arrête autour de moi ; à ce moment-là, je sais que je vais tout donner une fois sur scène. Je ne suis jamais nerveux, juste très excité car on ne sait jamais à quoi s’attendre. Aujourd’hui c’est la première fois que je joue à Paris et je me considère comme étant vraiment chanceux d’être ici. J’ai hâte d’être devant le public et de voir l’accueil qu’il me réservera !

Est-ce que c’est aussi la toute première fois que tu viens à Paris ?

Oui ! J’ai eu le temps de me balader un peu, d’aller voir la Tour Eiffel, de prendre quelques photos, de jouer au touriste… (rires)

Jusqu’à maintenant tu as réalisé deux mixtapes et deux EP. Envisages-tu de sortir un album prochainement ?

Je prévois de réaliser un autre EP suivi d’un album qui devrait sortir l’année prochaine. Le single principal sera disponible dans quelques mois. Je suis toujours dans la période de composition donc après avoir joué ici je vais retourner en studio à Londres avec Henry Wu ; on bosse ensemble et pour l’instant on a quelques idées vraiment sympa. Je suis content de travailler avec lui parce que j’aime beaucoup ce qu’il fait.

Y a-t-il un artiste avec lequel tu aimerais vraiment collaborer ?

Il y a quelques artistes que j’adore en ce moment comme Tom Misch, qui vient juste de sortir son premier album, ou Jordan Rakei. Il y a beaucoup d’excellents artistes qui donnent comme un second souffle à la soul. Je ne dirais pas que c’est un retour à la vie de la soul mais c’est une bonne chose d’entendre un peu de nouveaux rythmes sur les plateformes mainstream, à la radio…

Quel genre de son peut-on s’attendre à trouver sur tes projets à venir ?

En principe le son sera plus funk qu’auparavant. Et je ne pense pas qu’on puisse qualifier ça de genre mais l’atmosphère sera plus détendue, plus libre… Il s’agira plus de s’exprimer et de passer un bon moment sans trop de prise de tête.

Qu’est-ce qui t’inspire quand tu composes ?

D’après moi tous les artistes s’influencent les uns les autres et apprennent les uns des autres. Je m’inspire beaucoup de chanteurs comme Prince, James Brown et D’Angelo par exemple. Mais je dirais qu’une grande partie de l’album est inspirée par mes expériences personnelles, mon parcours, ma vie. J’essaye de véhiculer des messages qui ont déjà été passés, d’écrire sur des thèmes qui ont déjà évoqués, mais à ma manière. Je me les approprie d’une façon qui m’est propre.

Est-ce que tu penses au public et à la façon dont tes morceaux seront reçus quand tu es en pleine composition ?

Je me consacre entièrement à la musique. En général, c’est la mélodie qui me vient en premier, puis les paroles ; c’est seulement à partir de ce moment-là que je peux me demander pour quelle(s) raison(s) le public pourrait aimer tel ou tel titre. J’aime tester les chansons en live pour voir les réactions avant de prendre une décision définitive, donc c’est clair que l’avis du public compte mais ça ne change pas le fait que la musique viendra toujours avant.

Aurais-tu un artiste de la line-up à me conseiller ?

Malheureusement je dois avouer que je ne connais aucun des autres artistes ! (rires) Mais je ne manquerai pas d’en écouter quelques-uns et d’aller à quelques concerts.J’aime beaucoup l’atmosphère que dégage ce festival en tout cas !

Quelques infos sur l’actu de Joel Culpepper :
D’ici 2019, sortie d’un EP, d’un single et d’un album
Collaboration avec Roy Davis Jr. sur You Changed My Life, extrait de la compilation A Taste of House
Les dates de sa tournée

Lydia Mdjassiri