Forever

Wu-Tang Forever du Wu-Tang Clan

juillet 2017 |

Il y a 20 ans, le Wu-Tang Clan annonce son retour avec l’album Wu-Tang Forever. Malgré les aventures de certains en solo, tous les membres se réunissent pour réaffirmer leur statut de légende du . Très attendu, cet album est plutôt bien accueilli par la critique et est certifié quadruple disque de platine. Après le succès de Enter the Wu (36 Chambers) en 1993, Wu-Tang Forever est un triomphe.

Le Wu c’est la pluridisciplinarité avant tout. Ils illustrent bien la diversité scripturale : Ghostface et son flow rapide et linéaire ou encore Ol’ Dirty Bastard par sa personnalité et ses textes excentriques. C’est la singularité de chaque membre qui crée un effet d’osmose.

Le Wu se veut réel et revendicateur : ce n’est pas un hasard si Wu-Revolution figure en premier sur la tracklist. Bien étudié, cet album comporte près d’une trentaine de titres et plusieurs collaborations, dont celles avec Cappadonna. La pauvreté, les stupéfiants et la violence ne sont que quelques unes des problématiques abordées. Wu-Tang Forever nous plonge dans une ambiance sobre. Les textes clairs et crus posent le décor. Le lexique franc et grossier soutient cette atmosphère morose. Les instrus aux rythmes réguliers et à la cadence soutenue créent la mélancolie et la gravité. La menace et la détresse transparaissent dans une ambiance rétro-underground. L’influence du rap east coast est toujours présente. Il faut reconnaître que le Wu maîtrise bien l’art du patchwork et du recyclage. On retrouve une multitude de samples qui sont tirés de films comme de musiques. Wu-Revolution reprend des répliques du film Les temples Shaolin, ils échantillonnent même Leaving for the city de Stevie Wonder dans The City.

Forever est une réussite mais aujourd’hui les critères d’appréciation d’un album ont évolué. Nous qui sommes toujours à la recherche de nouvelles sonorités. On peut remarquer que le Wu reste dans sa zone de confort et ne prend aucun risque. Ils exploitent plusieurs facettes du rap east coast. À en oublier la diversité musicale qui est à leur disposition. Le groupe reste fidèle à lui-même, pour réaliser un album à son image.

Cet album inspire toujours de grands artistes, Drake sur le titre Wu-Tang Forever sample It’s yourz, Mary J Blige reprend quant à elle plusieurs éléments de Triumph dans Feel Inside. C’est indéniable, Forever est un incontournable du rap.

Ashley Sanches Mendes

Vinyle disponible chez Balades Sonores